Déo parfumés « Le Petit Marseillais » – NOUVEAUTE

En 2014, Le Petit Marseillais crée sa première gamme de déodorants parfumés à l’huile essentielle de sauge. Pour nous, c’est la garantie d’allier le plaisir d’un déo parfumé à l’efficacité et surtout au respect de la peau.

L’huile essentielle de sauge est habituellement utilisée en aromathérapie pour ses bienfaits. Pour ses déodorants, Le Petit Marseillais a sélectionné une sauge cultivée et distillée en Provence, récoltée pendant les plus beaux jours de l’été.

IMG_0004
Les parfums de cette nouvelle gamme sont uniques :

Karité – soin et cocooning : une note riche et ensoleillée qui enveloppe la peau d’un parfum délicieusement gourmand et féminin.
Fleur d’oranger – fraîcheur pétillante : une note pétillante, gorgée de soleil qui procure une véritable sensation de fraîcheur.
Thé vert – fraîcheur délicate : une note délicatement fleurie pour une sensation de fraîcheur.
Rose – douceur : une note poudrée et délicatement fleurie qui enveloppe la peau d’un voile de douceur.

Les déodorants Le Petit Marseillais existent en spray ou à bille. J’ai testé pour vous la version bille.

IMG_0006
Sans sels d’aluminium, sans paraben et sans alcool (pour les déo à bille), ils sont testés dermatologiquement, anti-traces blanches et jaunes et apportent une sensation de fraîcheur naturelle.

Ce que j’en ai pensé :

Pour être tout à fait franche avec vous, j’avais un à priori négatif sur les déodorants à bille. Je n’en utilise jamais car je ne trouve pas cela hygiénique (bien qu’on mette son déo après la douche, n’allez pas me demander pourquoi…), j’avais peur que ça colle et que ça soit désagréable à l’utilisation.

Oui mais ça c’était avant comme dirait Krys !

Je n’adopterai pas totalement ce format de déo car j’aime trop le côté frais du spray mais pour autant force est de constater que j’avais tort sur plusieurs points. La sensation de crème est agréable, il sèche rapidement et on peut s’habiller sans problème dans la minute qui suit. Je n’ai pas déploré de problèmes de tâches sur mes vêtements clairs ou foncés et il est vraiment efficace pendant 24 heures et ce même en période de pleine chaleur où l’on transpire beaucoup (oui je sais c’est pas très glamour mais il faut bien appeler un chat un chat ! )

Pour le côté plus glamour, les odeurs de cette gamme de déo sont à tomber ! J’ai utilisé intensément celui au Karité. J’avais envie de cette odeur estivale qui rappelle les plages et le soleil en bord de mer. J’ai A-DO-RE. Celui à la Rose est différent, plus discret et fleuri, mais tout aussi agréable.

IMG_0008
Il faut bien avouer que le format à bille est bien plus pratique que le spray de par sa taille. Il se glisse facilement dans n’importe quel sac de sport et s’emporte partout !

Petit bémol toutefois, car il en faut un, le niveau baisse bien trop vite ! Peut être ai-je été trop gourmande, adorant l’odeur, mais j’ai vraiment l’impression qu’un déo bille s’use plus vite qu’un spray.

En bref :

Un déodorant agréable, qui sent bon, qui respecte notre peau tout en étant efficace et pratique : que demander de plus !? Essayer cette nouvelle gamme Le Petit Marseillais, c’est l’adopter !

Edit début août : les déos « Le Petit Marseillais » en période de grosses chaleurs

Rien de tel que la grosse chaleur pour mettre à l’épreuve nos déodorants et tester leur efficacité là où ils sont le plus sollicités : en période de grosses chaleurs.

J’avais déjà noté quelques déconvenues avec mon déo bille « Karité » lorsque les températures ont commencé à monter. Par soucis d’honnêteté envers toi lecteur, je me dois de rédiger cet édit.

C’est lors de mon séjour à Londres il y a quelques semaines où la chaleur de la capitale était écrasante que mon déo bille m’a laissé tomber… Transpiration excessive et surtout, HORREUR, mauvaises odeurs ! Je me faisais l’effet d’un putois ambulant. L’enfer pour mon odorat et la désagréable sensation de sentir le bouc…

J’ai donc lâchement abandonné celui ci au profit de la version spray pour aller au bout de mon test de cette nouvelle gamme Petit Marseillais. Comme je le disais dans mon article, je suis plus déo spray donc j’étais ravie de retrouver cette sensation de fraicheur à l’application. Ce dernier contient de l’alcool, faites donc attention à son application après votre épilation. Ca brûûûûle !

J’ai jeté mon dévolu sur celui à la fleur d’oranger. J’adore habituellement cette flagrance et je me réjouissais d’avance de la retrouver dans un déo (oui je suis comme ça moi, même pour un déo). Et là, c’est le drame. L’odeur est bien trop forte ! Pour moi un déo doit être efficace mais aussi rester discret. Il ne doit pas se substituer à un parfum. A l’application, j’éternue et l’odeur est vraiment très très présente. Soit, si il est efficace, pourquoi pas, certaines aimeront sûrement!

Côté efficacité alors, ça donne quoi? Bien mieux que la version bille. L’alcool y est sans doute pour quelque chose. Mais bien en dessous de mon SANEX habituel! Là où habituellement je ne me sers de mon déo que le matin après la douche, je me suis vue devoir faire quelques retouches en cours de journée… Ce qui n’est pas top pour un déo, vous en conviendrez…

Au final donc, cette nouvelle gamme du Petit Marseillais n’est pas brillante par son efficacité. Les nouvelle flagrances sont intéressantes mais j’attends beaucoup plus d’un déo a qui je dois pouvoir faire confiance toute la journée et ce quelque soit le temps. Définitivement à proscrire pour la période estivale, peut être retrouvera-t-il sa place quand les températures seront plus froides.